Avant-propos de la Présidente

Comme l'année précédente, l'an 2021 a été marqué par la pandémie de coronavirus. Le télétravail et les vidéoconférences ont marqué le quotidien du monde professionnel. Pas forcément toujours et partout, mais dans la grande majorité des cas.

Au début de l'année, les nouvelles dispositions de la loi sur les télécommunications et de la loi sur la concurrence déloyale sont entrées en vigueur, ce qui signifie quelques améliorations pour les clients. Ainsi, à partir du milieu de l'année, les paquets de données devront être valables au moins 12 mois - et non plus seulement 30 jours, comme c'était souvent le cas jusqu'à présent. Les informations sur l'itinérance (roaming) doivent être communiquées de manière transparente et compréhensible et les clients doivent pouvoir en outre fixer un plafond d'itinérance. La révision de la loi sur les télécommunications tient ainsi compte de l'évolution de notre société de plus en plus numérique.

Le nombre de demandes et de cas soumis à l'Organe de conciliation a également diminué au cours de l'année sous revue. En plus de la procédure de conciliation classique, la solution négociée a été introduite. Celle-ci permet de clôturer le cas sur la base d'un accord entre les parties et d'une solution négociée correspondante rédigée par l'Organe de conciliation.

Le Conseil de fondation a tenu ses deux séances de manière virtuelle, par vidéoconférence. Cela a été possible grâce aux bases juridiques et aux installations techniques en place. Un principe de rotation a été mis en place et permettra aux représentants des fournisseurs de services de télécommunication et des organisations de protection des consommateurs de siéger à tour de rôle au Conseil de Fondation. Le Conseil de Fondation s'est également penché sur la mise en œuvre d'une stratégie et a défini une feuille de route.

L'OFCOM a déclaré apprécier le travail d'ombudscom et en être très satisfait.

A peine au complet, un nouveau changement est intervenu au sein du Conseil de Fondation. Après l'annonce de la démission de Monsieur Jean-Christophe Schwaab, la Fédération romande des consommateurs, FRC, a nommé Monsieur Jean Busché pour la représenter au sein du Conseil de Fondation ombudscom.

Malgré ou justement en raison de la baisse des demandes, l'Organe de conciliation est mis au défi. Afin de maintenir les coûts aussi bas que possible, tout en fournissant des prestations de qualité, il optimise ses prestations tant sur le plan logistique que sur celui du personnel. Le Conseil de Fondation remercie chaleureusement l'Ombudsman, Monsieur Oliver Sidler, et son équipe pour leur travail efficace tout au long de l'année.

Corina Casanova

Fondation ombudscom | Spitalgasse 14 | CH-3011 Berne | T: +41 31 310 11 77 (chaque jour ouvrable de 9-13 heures) | F: +41 31 310 11 78 Impressum | Protection des données